Juil 24, 2014 - Accueil    No Comments

Fragilité de la fée électricité

  •  La terre et le cosmos

Troisième planète du système solaire, formée il y a +/- 4.54 milliard d’année, la vie est apparue sur terre qu’un milliard d’année plus tard.

Le système solaire, (étendu de 15 000 milliards de kilomètres, soit 1,6 années-lumière) dans lequel elle se meut est composé d’une étoile (le soleil) autour duquel gravitent 8 planètes (dont la terre) et 175 satellites répertoriés connus.

D’une part la terre tourne sur elle-même à la vitesse (à équateur) de 1 600 kilomètres/heure, d’autre part elle tourne autour de son étoile (le soleil) à la vitesse de 107 000 kilomètres/heure.

Mais la terre et le système solaire ne sont pas seuls, ils font partie d’un ensemble d’étoiles de poussières et de gaz interstellaires dont la cohésion est assurée par la gravitation ; cet ensemble est identifié sous le nom de galaxie ; notre galaxie est la voie lactée qui  s’est formée il y a *+/- 12 milliards d’années, c’est une galaxie du type spirale de +/- 100 000 années lumières de diamètre et de 16 000 années lumières d’épaisseur, le soleil quant à lui gravite à +/- 28 000 années lumières du centre de la galaxie.

A titre indicatif  le cosmos, est d’une immensité non défini à ce jour, le nombre de galaxies qui le compose n’est pas défini non plus ; pour avoir une idée de la distance temps souvenons-nous que la galaxie la plus proche, visible à l’œil nu dans un ciel claire (dans l’hémisphère nord), est la galaxie d’Andromède (M31 du catalogue Messier) distante de +/- 2 .2 millions d’années-lumière, dans la constellation portant le même nom.

–>L’homme : un individu irrespectueux de sa biosphère
La terre est un astre qui vit ; plus précisément, sa biosphère est constituée d’êtres vivants, dont l’homme ; mais à vouloir piller son sol et son sous-sol à des fins mercantiles, l’homme ne respecte pas la terre qui l’héberge, qui le nourrit, plus simplement la mère nourricière qui lui permet de vivre son temps de vie sur terre.

–>Un constat
Il était un temps ou la raison et la réflexion, particularisme de l’homme, accordait encore une valeur et un respect pour ce qu’il était, pour les autres, et pour son environnement ; aujourd’hui et plus le temps passe, l’homme ne trouve de valeur que dans le pouvoir étroitement lié à sa possession de moyens  financiers, dont bien trop souvent il use et abuse sans vergogne, illustrant cette citation de Charles Augustin Sainte Beuve « dis-moi qui tu fréquentes je te dirais qui tu es », sauf que l’argent n’a pas d’âme et par conséquence aucune valeur morale…

  • Ceinture de Van Allen et champ magnétique terrestre

–>La ceinture de Van Allen
Détectée en 1958 grâce à la sonde spatiale Explorer 1, la ceinture de Van Allen, inclinée à 11° sur l’équateur géographique, protège la race humaine ; elle comporte 2 anneaux :

L’un situé  à 3 500 kilomètre  est composé essentiellement de protons dus à l’action des rayons cosmiques qui bombardent la terre en permanence,
L’autre situé à 20 000 kilomètres est composé d’électrons.

Il faut savoir qu’un être humain exposé sans protection, aux radiations de la ceinture de Van Allen subirait plusieurs millions de rads (sachant que 500 rads sont mortels )

NB : le rad (Radiation Absorbed Dose) est une ancienne unité de mesure de la dose de radiation absorbé par une cible

On peut ainsi facilement appréhender les conséquences, pour l’homme, de l’affaiblissement de la ceinture de Van Allen.

–>Le champ magnétique terrestre
Au cours de ces 200 millions années le champ magnétique terrestre s’est inversé 300 fois, la dernière inversion s’étant produite il y a 780 millions d’années, il n’est pas utopique de croire qu’une inversion du champ magnétique terrestre pourrait se produire prochainement.

L’inversion du champ magnétique terrestre est une perturbation de son champ magnétique ayant pour conséquence son inversion (le pôle nord devient le pôle sud et inversement faisant, en cas d’inversion du champ magnétique, que la boussole indiquerait le pôle sud et non pas le pôle nord).

Au cours de cette transition, l’intensité du champ magnétique terrestre est très faible exposant la surface de la planète à des radiations, notamment le rayonnement solaire et le rayonnement cosmique, ce qui peut avoir de très graves conséquences en affectant toutes les technologies humaines utilisant le champ magnétique (électricité, radio téléphonie etc…).

Eruption solaire : Une éruption solaire se manifeste par la libération soudaine et massive d’énergie depuis la surface du Soleil, représenté par des ondes électromagnétiques. Une éruption solaire peut avoir de très graves conséquences sur notre vie sur terre au quotidien, allant jusqu’à nous plonger plusieurs siècles en arrière tant nous sommes dépendants de la technologie, pourtant si fragile; en 2012 une éruption solaire d’une rare intensité aurait pu avoir de graves conséquences sur notre vie au quotidien

  •   L’homme un apprenti sorcier ?

L’évolution de la science, celle des nouvelles technologies, l’évolution mondialiste sociale et économique est foncièrement matérialiste, ne laissant plus de place aux valeurs intrinsèques et morales de l’être humain; ainsi on nous laisse croire  que faute d’utiliser les nouvelles technologie (moyennant finance d’ailleurs), d’une part l’homme reviendrait à l’âge de pierre, d’autre part il serait complètement en dehors de son temps…

Compte tenu des connaissances liées à la cybernétique du cosmos introduites au paragraphe précédent, qu’adviendrait-il si demain il n’y avait plus d’électricité,  plongeant l’humanité au temps de l’âge de pierre, à quoi servirait la détention de moyens d’échange financiers; point n’est besoins d’être de vin pour comprendre que la propension à vouloir engranger encore et toujours plus d’avoirs monétaires permettant d’asseoir un pouvoir temporel ne garantie ni le bonheur ni la paix intérieure !

Fort de la connaissance du cycle de la vie de l’homme voulant qu’il naisse, puis qu’il grandisse pour devenir adulte, pour rapidement plonger dans le crépuscule de sa vie et retourner à la terre, à quoi lui serviront les biens matériels amassés, le pouvoir temporel qui lui donnaient l’illusion d’être aux yeux de la société  une apparence, rien d’autre qu’une apparence, quand bien même son nom et son prénom seraient donné à une rue ou encore une place foulée aux pied des citoyens qui déambulent et des automobiles qui circulent ?

Il est peut-être encore temps d’interroger son intérieur et de revenir à plus de sagesse.

Vous avez quelque chose à dire ? Laissez un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.